Cryptomonnaies nationales, un moyen de «faire la nique» aux États-Unis?

L’ancrage du Bolivar au Petro, une cryptomonnaie, a été accueilli avec scepticisme. Si les cas vénézuéliens ou iraniens paraissent peu probants, ils risquent d’ouvrir la voie à d’autres pays en matière de monnaies digitales. Un moyen de contourner les sanctions financières américaines tout en contribuant à la dédollarisation du monde.

(source: http://fr.sputniknews.com/export/rss2/economie/index.xml)