Quatre mois après de fausses accusations, le Guardian s’excuse auprès de Sputnik

«Nous nous excusons pour avoir dit le contraire»: quatre mois après avoir accusé Sputnik France d’avoir fabriqué une photo de l’incendie de Notre-Dame, le Guardian s’est excusé auprès de l’agence en reconnaissant ses torts.

(source: http://fr.sputniknews.com/export/rss2/caricatures/index.xml)