Accompagner le développement numérique de l’agriculture dans les territoires

Nos constats :

L’usage des technologies numériques est devenu incontournable pour le  développement de l’agriculture. Son appropriation par les agriculteurs est  donc essentielle pour l’adaptation des exploitations aux nouveaux contextes économiques, sociétaux, environnementaux et réglementaires mais également pour l’optimisation de leurs pratiques culturales et la valorisation de leurs productions. De très nombreux outils de gestion ou d’aides à la décision apparaissent sur le marché. Il convient de mesurer leur efficacité et leur fiabilité. Pour plus d’efficacité, éviter des ressaisies et croiser les informations et pour en exploiter les données au bénéfice de tous, il est essentiel de favoriser  leur compatibilité et leur interopérabilité.

Le plan d’actions des Chambres d’agriculture :

#1 Structurer la donnée agricole et rendre l’innovation accessible à tous

  • Les Chambres d’agriculture forment les agriculteurs et les guident sur le choix et l’usage de leurs outils numériques.
  • Elles s’assurent de la compatibilité des outils numériques des conseillers avec les logiciels qui sont utilisés sur les exploitations agricoles.
  • Elles conseillent les agriculteurs pour qu’au travers de l’outil numérique, ils puissent optimiser la gestion de leur exploitation, adapter et orienter leurs pratiques culturales et ou d’élevage, valoriser leur production, au travers, par exemple de démarche de certification.
  • Elles conduisent enfin des partenariats avec d’autres organisations : instituts, stations expérimentales, start-up pour que l’échanges de données  puisse pleinement profiter à la recherche et au développement agricoles. 

#2 Exploiter les données tout en garantissant leur propriété et leur confidentialité

Matériel et outils numériques produisent énormément de données susceptibles d’être exploitées dans le cadre de la recherche de l’innovation et du développement. Il convient de favoriser le recueil et le chaînage de ces informations pour en optimiser l’exploitation et les productions. Pour autant, il convient de garantir le fait que les données produites sur et par l’exploitation agricole demeure la propriété de l’agriculteur et que son traitement et son usage par des entités extérieures lui garantisse une pleine confidentialité.

#3 Optimiser le conseil par l’élaboration et l’utilisation d’outils numériques performants

La formation des conseillers du réseau Chambres d’agriculture est un volet primordial de l’optimisation du conseil vis-à-vis des agriculteurs. Le personnel du réseau Chambres d’agriculture dispose ainsi de sessions de formation particulièrement pointues sur l’ensemble des thématiques ayant trait à l’activité agricole. De nouveaux profils de recrutement sont effectués depuis plusieurs années.

Enfin ce réseau s’est doté d’une direction nationale des services informatiques pour harmoniser les pratiques numériques dans l’ensemble des Chambres d’agriculture et créer ou favoriser la création et l’émergence d’outils numériques efficaces et performants tant par leur analyse et leur traitement de données mais aussi dans leur capacité à effectuer de la prospective et des simulations.
Leur veille technologique et la création de multiples partenariats avec des organisations de recherche et de développement permettent d’actualiser leurs compétences mais aussi de contribuer et d’obtenir plus facilement les bénéfices de la recherche et de l’innovation.

Les moyens mis en œuvre :

Pour accompagner les agriculteurs et les conseillers dans cette stratégie numérique, la formation est un moyen essentiel. Cette formation doit se baser sur l’analyse de cas d’usage concrets et le partage d’expérience. Par ailleurs, le numérique nécessite des équipements technologiques spécifiques. Le déploiement de certains équipements est également un enjeu pour les Chambre d’agriculture, notamment en appui des collectivités territoriales par exemple pour lutter contre les « zones blanches », les réseaux bas débit …

La mobilisation des 8 000 agents du réseau et 4 000 élus sera le fondement de la réussite de cette stratégie numérique. 

Pour atteindre ces différents objectifs, les Chambres d’agriculture disposent de : 

Depuis plusieurs années, le réseau des Chambre d’agriculture s’est équipé d’outils et de solutions numériques pour les agriculteurs. MesParcelles est à ce titre une réussite au même titre qu’un certain de solution numérique pour les éleveurs. La mise en place d’une Direction Nationale des Systèmes d’Information et l’architecture numérique qui en découle permettra la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie numérique. 
 

(source: https://chambres-agriculture.fr/flux-rss/flux-rss-actualite/flux.rss)

Comments are closed.