Edito Sébastien Windsor : Plan de relance, Projet stratégique : une année 2021 au plus près des exploitations !

En effet, de par notre expertise, notre maillage territorial et notre proximité avec les agriculteurs et les collectivités, nous sommes incontournables pour la mise en œuvre de ce Plan de relance dédié au secteur agricole et alimentaire. Il est important que cet argent disponible pour aider à la reconquête de la souveraineté alimentaire et l’accompagnement de nos exploitations en termes de compétitivité et d’adaptation face au changement climatique arrive à une grande majorité d’agriculteurs. Nous devons nous engager pour sa réussite.   

Il convient, de prime abord, et en partenariat étroit avec le ministère de l’agriculture, d’informer l’ensemble des exploitants agricoles sur les mesures de ce dispositif et les opportunités qui leur seront offertes. Un guide synthétique est en cours de réalisation, des réunions de terrain sont d’ores et déjà programmées. Les Chambres d’agriculture entendent se rendre dans « chaque cour de ferme » pour aider les agriculteurs à bénéficier de ces mesures. Deux à trois personnes seront recrutées en service civique dans chaque Chambre d’agriculture pour assurer cette mission d’information en contact direct avec les exploitants agricoles. 

Plus de 500 collaborateurs de notre réseau ont d’ores et déjà été formés pour aider les agriculteurs à répondre aux appels à projet et procéder au montage des dossiers.
Les Chambres d’agriculture s’engagent également à appuyer les porteurs de projets œuvrant à la structuration des filières. Notre ambition consiste à soutenir plus de 400 dossiers de développement de filières locales en 2021. Toujours en faveur des agriculteurs mais aussi du dynamisme de nos territoires, nous nous attacherons également à soutenir l’émergence, la réalisation et le suivi de plans alimentaires territoriaux, mais aussi la production, la transformation et la commercialisation en circuits courts.  

Le volet environnemental n’échappe pas à ce contexte. Nous favoriserons ainsi l’engagement des agriculteurs dans les démarches à Haute valeur environnementale (HVE) car elles sont créatrices de valeur ajoutée. Nous nous proposons par ailleurs, d’engager le plus grand nombre d’agriculteurs dans la démarche « bon carbone » qui leur permettra de réaliser un diagnostic des émissions de gaz à effet de serre et du potentiel de stockage de carbone de l’exploitation et, dans un futur proche j’espère, de le valoriser, apportant ainsi un complément de revenu. 
2021 sera également l’année de lancement des plans de gestions durable des haies et du bocage ainsi que du développement des systèmes agroforestiers sur lesquels nos conseillers sont particulièrement actifs.

La séparation du conseil et de la vente de produits phytosanitaires étant effective, plus de 300 de nos collaborateurs ont, d’autres part,  été formés pour concevoir et déployer une prestation de conseil stratégique efficace, éclairée et indépendante en amont de l’obligation qui sera probablement signifiée aux agriculteurs à partir de 2023.

La crise sanitaire a placé l’alimentation au centre des préoccupations des Français. La  plateforme  fraisetlocal.fr créée en partenariat avec le ministère de l’agriculture et l’enseignement agricole que nous sommes heureux de soutenir avec notre réseau Bienvenue à la ferme est une formidable opportunité d’offrir à la fois un repère national pour le consommateur et aussi pour tous les agriculteurs qui pratiquent la vente directe. Elle participe pleinement à cette démarche de création de valeur au niveau local.

Plus qu’à aucun autre moment, les Chambres d’agriculture sont mobilisées pour la réussite de ce plan de relance mais aussi pour assurer la pérennité et la compétitivité de notre agriculture et le dynamisme de nos territoires.

Sébastien Windsor.
Président des Chambres d’agriculture

(source: https://chambres-agriculture.fr/flux-rss/flux-rss-actualite/flux.rss)

Comments are closed.