Former les agriculteurs et les conseillers

Les Chambres d’agriculture souhaitent ainsi renforcer leur offre et innover dans leurs outils et leurs thématiques de formation pour augmenter l’autonomie de décisions des agriculteurs et optimiser les compétences de leurs conseillers.

Nos constats :

L’activité agricole est en continuel renouvellement. Elle tire parti des nouvelles technologies, s’adapte à de nouvelles habitudes de consommation, aux défis de la transition agroécologique et aux attentes sociétales et environnementales dans un cadre réglementaire de plus en plus exigeant. La formation, qu’elle s’adresse aux agriculteurs ou à leurs conseillers, qu’elle soit individuelle ou collective, en présentielle ou à distance, constitue un atout majeur pour l’adaptation à ce nouveau contexte.
De nouveaux modes d’apprentissage moins contraignants en termes de déplacements et de disponibilités voient le jour : webinaire, formation à distance,  MOOC…  De plus en plus technique, l’agriculture demande une montée en compétences croissante tout au long la carrière de l’agriculteur. Sa grande diversité confère un éventail de besoins de plus en spécifiques, pointus et variés.

Le plan d’actions des Chambres d’agriculture :

#1 Adapter la formation aux nouveaux enjeux de l’agriculture et à toutes les catégories d’agriculteurs

Par leurs compétences, leur proximité avec le secteur agricole et leur maillage territorial, les Chambres d’agriculture adaptent continuellement leur offre de formation aux enjeux de l’agriculture et à la diversité des attentes des agriculteurs. Elles élaborent et font évoluer leurs référentiels de formation continue en fonction des besoins des agriculteurs en activité et des futurs installés. Via leur organisme de formation interne Resolia, elles optimisent les compétences de leurs élus et de leurs conseillers. Elles proposent un parcours de formation adapté aux phases clés de l’exploitation agricole, installation, évolution, adaptation des systèmes d’exploitation, éventuelle diversification, préparation à la transmission… Elles développent enfin des alliances avec des partenaires spécifiques pour élargir leur offre.

#2 diffuser les résultats de l’innovation, de la recherche et de l’innovation et favoriser leur appropriation et leur application sur le terrain

Innovation, recherche et développement participent à l’amélioration des performances économiques, environnementales et sociétales des exploitations agricoles. La formation joue un rôle capital dans la diffusion et à l’appropriation des résultats de la R&D.
Les Chambres d’agriculture occupent une place centrale à la fois dans la réalisation des travaux de rechercher (expérimentations, projets de R&D, suivi de fermes, appui aux groupes d’agriculteurs innovants…) et dans la formation des agriculteurs et des conseillers. Ce positionnement original et la qualité des nombreux partenariats avec les instituts technique et l’INRAe permettent aux Chambres de proposer une offre de formation à la pointe des évolutions agronomiques et technologiques. Leur ambition est d’atteindre 50 % du volume de formations continues auprès des agriculteurs.

Nos moyens

Les Chambres d’agriculture est le principal réseau de formation des actifs agricoles sur l’ensemble du territoire national. Près de 40% des formations suivies par les agriculteurs et les salariés agricoles sont proposées par les Chambres d’agriculture et leurs centres de formation associés.

Le numérique au service du renouvellement des modalités de formation 

  • La Chambre régionale Auvergne Rhône-Alpes a formé un référent « Formation Mixte et à Distance » par département, ce qui a permis la création de nouveaux modules de formation communs et partagés.
  • La Chambre d’agriculture de Bretagne a pour sa part créé le parcours « Remise à niveau en gestion » en Blended Learning, qui a connu un vrai succès : 35 sessions en 2 ans, 248 formés.

La clé de cette réussite ? La combinaison entre recours au numérique et la souplesse des horaires de formation et travail sur son projet personnel, avec l’accompagnement d’un formateur et des regroupements autour d’ateliers et de partage d’expérience.

Des réponses aux besoins des agriculteurs mais aussi des filières

La Chambre d’agriculture des Pays de Loire a construit avec la filière viticole un Passeport vers la Haute Valeur Environnementale intégrant un appui à la certification. Plus de 200 vignerons ont suivi cette formation. Ce concept sera repris dans un passeport pour « Réussir l’élevage pour les circuits cours et la restauration collective » pour les agriculteurs souhaitant passer en bio ou être certifiés, afin d’accéder à de nouveaux marchés. Un groupe pilote formation a été mis en place
à partir d’une demande de quelques éleveurs. Les formations créées pour ce groupe seront ensuite proposées à l’ensemble de la filière.

Des conseillers formés pour déployer la stratégie du réseau des Chambres

Afin que les conseillers des Chambres acquièrent les compétences liées aux atteintes des objectifs, Resolia – Centre de formation du Réseau – a mis en place 50 formations prioritaires en adéquation avec les actions phares et l’ensemble des activités professionnelles de chacun des Domaines d’Activités Stratégiques (DAS). Ces formations bénéficient d’aides financières favorables sur les fonds de formation professionnelle mutualisés des Chambres. Une enveloppe de près de 4 millions d’euros est réservée pour cette démarche pour un potentiel de 5 000 stagiaires. Dès janvier 2021, les conseillers pourront suivre ces formations et ainsi renforcer leurs connaissances pour répondre aux besoins des agriculteurs. 

(source: https://chambres-agriculture.fr/flux-rss/flux-rss-actualite/flux.rss)

Comments are closed.